jeu.

27

oct.

2016

Quelles formations à la vulgarisation souhaitez-vous ?

Chercheurs, vulgarisateurs, venez donner votre avis sur les formations idéales matière de vulgarisation

 

Depuis plus de 10 ans, je propose des formations à la vulgarisation. Objectif : aider les chercheurs à partager leurs savoirs avec tous les publics. Ces formations portent aussi bien sur les bases de la vulgarisation que sur l’écriture, la présentation orale, les relations avec les médias…

 

Aujourd’hui, j’aimerais donner la parole à ceux qui suivent ces formations, ou ceux qui aimeraient les suivre, ou encore ceux qui ne les suivent pas parce que ça ne correspond pas à leurs souhaits. L’avis de ces derniers, surtout, m’intéresse, car c’est en écoutant les mécontents qu’on s’améliore.

 

Qu’aimeriez-vous apprendre en matière de vulgarisation, que vous ne trouvez pas aujourd’hui ? Avez-vous déjà suivi ce type de formation, et qu’en avez-vous tiré ? Pensez-vous que vulgariser s’apprend ou est-ce « inné » ? Etes-vous réticent, et pourquoi ?

 

J’aimerais lancer une large discussion sans tabou sur cette question. Sur ce site ou via twitter (@cecilemichaut).

 

Écrire commentaire

Commentaires : 2
  • #1

    klrbos (jeudi, 27 octobre 2016 20:11)

    Bonsoir,
    j'adorerais converser avec des scientifiques sur les sujets actuels de recherche, mais les rencontres sont souvent programmées la journée, lors de mes heures de travail
    Le weekend est ce possible ?
    Les sujets arrivent trop tard dans la société civile. Par exemple, on en est encore à discuter des OGM de 1ère génération alors que la technologie a fait un bond en avant
    Il faut absolument trouver un moyen de d'impliquer la population aux enjeux d'AUJOURDHUI et non ceux d'hier.
    Bref vulgarisation à l'école, sur le lieu de travail, via des associations à des heures "compatibles" avec l'activité professionnelle.
    Je ne suis pas sure que cela vous aide, mais c'est mon opinion
    Cordialement
    Claire

  • #2

    Cécile Michaut (vendredi, 28 octobre 2016 11:03)

    Hors des heures de travail, vous avez la fête de la science (malheureusement, ça vient de se terminer). Sinon, le web est un bon moyen de discuter avec des scientifiques : beaucoup de chercheurs tiennent un blog, vous en trouverez sûrement sur les sujets qui vous intéressent, et des discussions peuvent s'engager dans les commentaires.
    Cela dit, vous avez raison, il faut probablement plus de vulgarisation compatible avec l'activité professionnelle.