ven.

24

oct.

2014

Communiquer efficacement, c'est vital

Bien communiquer est parfois une question de vie ou de mort. Comme au Nigéria, où l’épidémie d’Ebola a été en partie stoppée grâce à une campagne claire et efficace.

 

L’épidémie d’Ebola au Nigéria est officiellement terminée, selon l’Organisation mondiale de la Santé (OMS). Une réussite impressionnante, alors que d’autres pays comme le Libéria se débattent encore avec ce virus responsable de fièvres hémorragiques, mortel dans plus de la moitié des cas. Quel est le secret du Nigéria ? Selon Rue89, c’est en partie grâce à une campagne de prévention et d’information massive via les télécoms et sur Internet que le pays le plus peuplé d’Afrique s’est débarrassé d’Ebola.

 

Avant tout, il fallait un message clair. Qu’est-ce qu’Ebola ? Comment se transmet-il ? Ou encore comment se protéger ? Les réponses tiennent en une ou deux phrases très simples, utilisant des mots de tous les jours, et compréhensibles par tous. Des informations supplémentaires sont disponibles facilement, notamment pour les personnels de santé. Il était important également de démonter les fausses rumeurs qui se propagent parfois plus rapidement que les virus !

 

Ce message devait également être massivement diffusé. Dans un pays aussi grand et peu pourvu en infrastructures, avec une population aussi jeune, les médias les plus adéquats sont Internet et le téléphone. Une plateforme, Ebola Alert, a ainsi été mise en place, et les informations largement relayées sur les réseaux sociaux. Plus percutant encore, une application pour smartphones décrivait ce qu’il fallait faire ou éviter.

 

Bien vulgariser passe parfois par un geste simple et symbolique, comme celui de Barack Obama enlaçant une infirmière américaine guérie d'Ebola, afin de rappeler avec force qu'elle n'est plus contagieuse.

 

Bien sûr, la campagne d’information n’est pas à elle seule capable d’éradiquer une épidémie : le système de santé, la mobilisation générale du pays ont un rôle crucial. Mais une communication réussie est une condition sine qua non du succès. De quoi motiver les vulgarisateurs et communicants !

 

Cécile Michaut

Écrire commentaire

Commentaires : 0