Cédric Villani : "Un politique qui vous voit dans les médias vous financera plus facilement"

Méfiance envers les journalistes

« Pourquoi perdre du temps avec des journalistes ? », se demandent beaucoup de scientifiques. Manque de temps, donc, mais aussi crainte que ses propos soient déformés, méfiance envers les médias, difficultés à expliquer simplement ses recherches,… les raisons d’ignorer la presse sont nombreuses.

 

Médias incontournables

Pourtant,  même si les chercheurs peuvent aujourd’hui communiquer directement sur leurs travaux, via les réseaux sociaux, les blogs, les sites personnels, ou  la médiation scientifique (conférences ou fêtes de la science par exemple), les médias restent incontournables dès qu’on souhaite toucher un large public.

 

Notoriété

« Un politique qui vous voit dans les médias vous financera plus facilement », a affirmé hier Cédric Villani au colloque « Sciences et médias – l’enjeu du numérique » organisé conjointement par la Société française de physique (SFP), la Société française de chimie (SFC), la Société mathématique de France (SMF) et la Société de mathématiques appliquées et industrielles (SMAI). A l’heure où le scientifique doit aller chercher âprement des financements pour ses recherches, négliger la possibilité de parler de vos travaux dans les journaux est une erreur !

 

Se former

Et si les médias vous font peur, rien ne vous interdit de vous former pour mieux vulgariser. « Un bon stage, ça change tout », soulignait Cédric Villani lors de cette conférence. Lui, si à l’aise aujourd’hui dans les médias, rappelle que sa première interview était mauvaise. Et des formations, il en existe, à commencer par celles que propose Science et partage !

 

Cécile Michaut

Écrire commentaire

Commentaires : 0